(par ordre chronolgique décroissant)

 

30/12/2010:

 

On s'accorde à dire que les premières novélisations de films remonteraient aux années 20. Or, je viens de me porter acquéreur d'un ouvrage de Eustace Hale BALL (1881/1931) édité en 1914, soit un an après la sortie du film "Traffic of souls". 

Ball était apparemment un habitué des "allers-retours" puisqu'il écrivait aussi bien des scénari (Robin Hood. 1912) que des novélisations ( le Gaucho etc.).

Dans la foulée, j'ai déniché  une autre adaptation de BALL "The legion of the condemned" écrite en 1928, tirée du film du même nom avec Gary Cooper (titre français du film: "les Pilotes de la Mort").

Pourquoi l'ai-je choisie alors que l'œuvre de BALL en comprend bien d'autres? Tout simplement car la couverture est très belle, avec Gary Cooper  en tenue d'aviateur... et surtout.. il ne reste de ce long métrage  que le livre et les photos qu'il contient.

Le film a en effet disparu, bobines et boitiers!

 

 

 

 26/12/2010:

 

Je réalise que je suis au cinéphile, ce que le mélomane est au musicologue...

 

Sans transition, la Croix de Malte  vient d'enregistrer son record  avec 35 visites pour la seule journée du 26/12!

 

Depuis septembre dernier, la fréquentation moyenne du site s'établit à 10 visites par jour.


25/12/2010:


Je suis en famille  dans le sud de la France (Perpignan), il y fait un très beau soleil. Le vent souffle par rafales à plus de 120 km/heure!!! ... ça chasse les nuages du ciel  et les idées noires qui hantent nos pensées   à l’approche des fêtes que celles et ceux partis trop tôt ne partageront plus avec nous...


Parmi mes cadeaux de Noël figure un très intéressant "100 ans de cinéma dans les Pyrénées Orientales".

Un nombre relativement important de films plus ou moins célèbres ont été tournés dans ma région natale. 

Mon préféré?

"L'étalon" de Jean-Pierre Mocky (1970), avec Bourvil et Francis Blanche. Film plus que moyen, mais au tournage contemporain de mon enfance dans le petit village de Cerbère. Très chère à ma mémoire, Cerbère est nichée au creux d'une anse ouverte sur la méditerranée, à la frontière franco-espagnole.

Accroché à flanc de coteau, ce village n'est qu'escaliers et rues pentues.  Les maisons courbent l'échine sous les assauts répétés de la tramontane, vent des montagnes qui achève sa course sur la crête  laineuse des vagues, qu'il blanchit de son peigne d'air vif.

Arpenteurs.. jetez vos niveaux à bulles et fils à plomb, rien n'est ici droit... un vrai paradis pour amoureux de l'oblique et autres caligarismes biscornus!

Francis Blanche aura laissé le souvenir d'un homme distant, voire méprisant.

Bourvil, fidèle a sa réputation d'homme bon, fut pendant les quelques semaines du tournage très accessible aux cerbériens.

Les matinaux de la plage se souviendront qu'il venait y  faire sa gymnastique, pour détendre un corps endolori par un cancer des os tenu secret jusqu'à la fin...


Bien amicalement, et  Joyeux Noël!

Alain



19/12/2010:

Deux acquisitions en cours: "Mickey fait du cinéma" (Hachette. 1947), et "Le petit Robinson",novélisation du film avec Jackie Coogan, illustrée de nombreuses scènes en N&B (Bibliothèque de la jeunesse. Hachette. 1925).

Les  livres pour enfant, lorsque l'on s'intéresse à l'histoire du cinéma, enseignent considérablement sur le niveau de pénétration culturelle du phénomène, et révèlent les grandes caractéristiques de la mythologie cinématographique (cf ma fiche sur "Félix au cinéma"). D'où la poursuite de lectures en parallèles de livres pour adultes et pour enfants.

Sinon, ici à Plailly près de Paris, il neige toujours.

Belle après-midi de cocooning en perspective, avec pancakes "à la Alain", autrement dit des pancakes portés au format crêpe et comme il se doit.. un beau film de Noël ("a christmas story" de Bob Clark. 1983).

Bon dimanche à vous!


12/12/10:

Epstein propose du cinéma un décryptage totalement intemporel, et qui continuera d'être pertinent tant que la perception différée ou à distance du  mouvement sera le produit de la juxtaposition d'images fixes.
Selon Epstein, le film n'est qu'un paradoxe selon lequel le discontinu est dans le continu... ce qui m'amène à m'intéresser à  Lamarck et à sa théorie transformiste, fondatrice du concept d'évolution.. et de continuité!
Sur ce.. bon dimanche!


08/12/10: Petits conseils de saison.

Par ces temps de grand froid, prenez donc une journée de repos. Calfeutrez-vous dans votre doux logis, Choisissez votre fauteuil préféré auprès duquel vous disposerez une boisson chaude et la friandise de votre choix, Mettez donc un sympathique nanar mal doublé de préférence, peu importe car c'est juste pour consommer. Attendez avec félicité et yeux mi-clos que le sommeil vous gagne. Un certain temps passé, lorsque vous rouvrirez les mirettes. Le jour aura laissé place à la nuit. Vous vous direz alors: "5h00 déjà.." puis vous refermerez vos paupières sans culpabiliser le moins du monde...

.                                    ... car la Vie, c'est aussi ça!


Plus sérieusement, je peine dans la lecture du livre d'Epstein en raison de contraintes d'ordre professionnel.. mais je progresse!


02/12/2010:

Les choses se précisent dans mon esprit, notamment sur la nature empirique  de mes recherches qui dorénavant prennent une tournure phénoménologique.

Passer du sensible à l'intelligible, prendre ses distances avec un art de l'instant... ma démarche est largement éclairée par la lecture d'Epstein ("Intelligence  d'une machine". 1946), Malraux ("esquisse d'une psychologie du cinéma". 1946) et enfin Walter benjamin ("l'oeuvre d'Art à l'époque de sa reproductibilité technique". 1936).

 

Autre nouvelle.. il neige...

Je vous invite à lire un petit souvenir catalan .. "Neige.. une histoire authentique".

 http://lacroixdemalte.edicypages.com/mes-news/neige

 

29/11/2010:

Petite après-midi à la cinémathèque française...


 

23/11/2010:

lecture de "l'intelligence d'une machine" de Jean Epstein...ouvrage génial! Fiche prévue dans au minimum une semaine.

 

15/11/2010:

Cette semaine, je suis en  formation professionnelle à Bercy (Paris). J'occupe donc mes trajets, non pas à regarder du coin de l'oeil les autres passagers en usant du reflet intérieur des vitres du métro, mais à lire "Bobby in Movieland"... la prochaine fiche de lecture . Exceptionnellement moralisateur, car écrit par un pasteur, l'ouvrage vaut néanmoins "son pesant de cacahuètes"... 

Patience, la fiche sera publiée d'ici deux jours.

bonne semaine à toutes et à tous!

 

08/11/2010:

Je viens de dénicher un livre de 1913 sur la technique d'écriture d'un scénario. Il s'agit là d'un des tous premiers ouvrages  sur le sujet.

Auteur: Esenwein, J. Berg, and Arthur Leeds
Titre: Writing the Photoplay

Sans transition, il me faut acheter un scanner à main, car photographier les livres n'est pas du tout satisfaisant!

Joli buzz autour d'Onésime Flandrin, qui pourrait devenir  le fil conducteur d'une communication orale, ou d'un projet de livre, ou manuel. En tous cas, je me suis bien amusé à lui donner vie à ce cher Onésime.

Dernière info, un lien vers mon site a été intégré dans la bio wiki de joseph Pujol, l'illustre pétomane.. réel celui-là!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petomane

 

 02/11/2010:

Après "Incroyable mais vrai", voila venu le temps de "Crédible mais faux"!

Ce week-end, j'ai créé de toutes pièces la biographie d' Onésime Flandrin, dit "Jojo les Flageolets".

Artiste de music-hall puis acteur de cinéma muet, Onésime a été l'un des premiers pétomanes à être filmé et enregistré au moyen du procédé gaumont Chronophone.

Au sommet de sa gloire, c'est en "héros malgré-lui"  qu'il mourra sur le Chemin des dames en 1917.

L'objectif de cette bio-fiction est, au delà du plaisir que j'ai eu à l'écrire, essentiellement  de nature pédagogique.

Ce n'est pas parce qu'un texte est émaillé d'éléments d'une indiscutable authenticité que l'ensemble est pour autant vrai.

 

Pour accéder directement à "Onésime Flandrin: la vraie fausse bio!"; cliquez sur le lien suivant:

 

 http://lacroixdemalte.edicypages.com/mes-news/onesime-flandrin-bio

 

Voir également sur Facebook: "les Amis d'Onésime Flandrin"

   

28/10/2010:

Depuis le 1er octobre, le site a reçu  203 visites, dont 98  pour la première fois.

Un grand merci à celles et ceux  qui viennent consulter  régulièrement  "La croix de Malte": Santiago de Chile, Montréal, Palo Alto*. Kirkland, Seattle, Buenos Aires, Wichita, Sunnyvale et plus près...Avignon, Limoges, Paris, Torcy, Maisons-Laffitte, Saint Mandé, Gentilly, Boulogne, Montmorency, Fosses, Novalaise, St Maur etc... Comme je ne vous connais pas, n'hésitez pas à me laisser vos impressions à mon adresse mél que vous trouverez sur ma page "contact".

Je vais dans les jours prochains rajouter une fiche reprenant l'intégralité de mes ouvrages. Ils seront classés par ordre chronologique.

A bientôt.

Alain

*: Palo Alto: il s'agit des visites transitant par Facebook. Dès lors que le réseau social fait écran, il ne m'est donc pas possible de connaitre l'origine des consultations... aidez-moi à localiser votre origine en m'adressant un petit mél...merci ;)

 11/10/2010:

Il est possible que je consacre un espace aux livres pour enfants: Outre Félix le Chat pour lequel j'ai fait une fiche, on y retrouvera également: " Bobby in movieland" de Francis J Finn ( roman moralisateur de 1921), "Alice in movieland" de Belford Forrest (pièce de théâtre de 1927) "Motion picture any boy can make" de Jack Bechdolt (ou comment tourner soi-même avec les moyens du bord son propre film. 1934), "behind the cinema screen" de stuart Chesmore (ouvrage retraçant la réalisation d'un film, de l'écriture du scénario à la distribution en salle. 193?), "Ratignol, as du cinéma" de Madeleine du Genestoux (roman de 1928).

 

07/10/2010:

 La lecture effrenée de romans ( Céline, Drieu la Rochelle etc...), la musique -celle que je joue et celle que j'écoute- m'ont provisoirement détourné de ma passion. passion toujours prégante. Celle-ci se manifeste par une poursuite régulière de mes acquisitions d'ouvrages, systématiquement recherchés pour leur caractère technique ou sociétal. Le dernier en date, "les tribus du cinéma et du théâtre" de Lucien Rebatet, que j'ai cité dans le chapitre consacré à Brasillach. 

Paru en 1941 aux Nouvelles éditions françaises, dans le cadre de la thématique: "les Juifs en France", ce livre est bien entendu en tous points condamnables. Il n'en demeure pas moins qu'il présente un évident intérêt historique, ne serait-ce qu'en sa qualité de témoignage de l'anti-sémitisme général qui prévalait alors dans la société française.

 

27/07/2010:

Que mes ami(e)s archéo-cinéphiles ne s'inquiètent pas.. je n'ai rien perdu de ma fougue! Je poursuis toujours mes investigations et mes achats de livres aux 4 coins du monde!

(Depuis deux mois, j'ai déménagé, je suis parti en vacances, je n'ai toujours pas internet etc.)

Quelques très belles acquisitions sont  venues enrichir ma collection: "l'intelligence d'une machine" d'Epstein,  "Félix le chat au cinéma" (BD), "Bobby in movieland", un roman pour enfant, "Alice in movieland", une pièce de théâtre, l'enfant en proie aux images etc...

je pense réactualiser le site en profondeur d'ici la fin août. D'ici-là, bonnes vacances à toutes et à tous!