Cinéma, foi et morale

Un petit livre que je qualifierai de profond.

 

Le livre a été écrit par un prêtre, René Ludman, membre d'une commission pastorale en charge notamment de l'évangélisation par le cinéma. L'Eglise de France a accordé son imprimatur à l'ouvrage, c'est dire si l'opinion qu'il exprime relève d'une doctrine officielle et bien cadrée.

Que les choses soient claires: le cinéma est l'instrument du diable. Mais, à l'instar d'un voilier faisant face au vent, il est possible d'avancer en utilisant la force de l'autre...

Comme sur d'autres sujets "séculiers", l'Eglise se doit d'être présente, en indiquant le bon chemin, c'est à dire le sien.

Cf l'encyclique de Pie XI.  Viliganti Cura. 1936.

Très progressivement, la thèse défendue par René Ludman se nuance. L'auteur flirte avec les interdits, reproduisant à l'écrit  l'exercice des réalisateurs d'alors qui parvenaient à franchir les fouches caudines de la censure en conciliant respect des bonnes moeurs et connotation subtile des tabous.

 

Ci-après, une citation qui reflète très justement la casuistique de Ludman:

"au fond, le cinéma est la voix d'une âme qui existait déjà. Nous emportons du film ce que nous y avons apporté, et , si la même oeuvre a été une tentation pour l'un et une grâce pour l'autre, c'est que chacun était venu avec son univers propre, construit à l'avance; chacun avait coulé le film dans son propre moule, la bataille était perdue ou gagnée d'avance".

Les pages sur l'échappée du spectateur dans le surréalisme psycholigique, les films "Brève rencontre" de Lean, et la "Strada" de Fellini sont remarquables.

 

Auteur: René Ludman

 

Année: 1956

 

Editeur: Les Editions du Cerf

 

Descriptif: Couverture souple. 145 pages. Photos noir et blanc.

 

Synopsis:

 

1/ le cinéma et son influence sur le comportement moral

  • historique,
  • influences ,
  • remêdes

 

2/ le cinéma et la foi

  • problème de foi plus que de morales,
  • éléments défavorables à la foi,
  • valeurs positives du cinéma (recherche scientifique,évangélisation).

 

3/ films-type:

Ludmann dresse la typologie suivante:

  • le film anti-religieux ("le Rouge et le Noir"),
  • le film a-religieux ("les diaboliques")
  • ,le film spiritualiste, ou sens de la vie ("la strada"),
  • le film chrétien (grâce et déreliction: "le journal d'un curé de campagne" / église vivante "Lourdes et ses miracles")